Humeurs

Choisir un prénom…en littérature

La question se pose dès l’instant où des personnages accompagnent une histoire : quel prénom choisir ? D’aucuns penseront qu’il est inutile de s’attarder sur ce détail, cette broutille, allez, je prends le calendrier, je ferme les yeux et je pose mon doigt. Fête nationale. Bon, je recommence.

L’autre solution est de consacrer du temps et donner du sens aux prénoms qui accompagneront le lecteur tout le temps du récit : de trois minutes pour une nouvelle très très courte, à plusieurs jours, semaines, mois ou années, si votre héros ou héroïne, se balade de chapitre en chapitre, d’épisode en épisode, tout au long d’un roman-feuilleton.

Les prénoms dans les œuvres d’Amélie Nothomb sont comme des accroche-cœurs, signe d’un esthétisme porteur d’un sens caché. Les prénoms que nos parents nous ont donnés (ou affublés) transmettent inconsciemment leurs désirs du moment : une mode, le souvenir d’un parent disparu, d’un chanteur adulé, avec plus ou moins de réussite. Appeler sa fille Stella, car « c’est la bière préférée de mon compagnon, vous savez, la Stella Artois » n’est pas dénué de sens : c’est la misère humaine qui parle.

Il y a une mine d’or que j’ai découverte par hasard sur le NET : https://www.legrenierdelisette.com/prenoms-anciens/ . Si vous ne trouvez pas votre bonheur dans ces reliques d’un autre âge, je veux bien me mordre un œil.

Et pour les noms ? vous me demanderez. Encore plus simple : les lieux-dits sont une mine de diamant ; avec un peu de chance, vous ne tomberez pas sur le nom de votre voisin de palier, mais sur l’adresse de la maison de son enfance. Ce qui n’est pas du tout la même chose. Un petit bémol : il risque de vous en vouloir même si le patronyme que vous avez choisi colle parfaitement à la peau du méchant.


2 commentaires

  • Béatrice Vandevenne

    Bonsoir, Jacques,

    Intéressant, ton article.

    Dans l’état actuel des choses, je me suis contentée d’assortir les prénoms à la décennie de naissance. Il est assez probable que j’affine.

    Je te souhaite une très belle soirée.

    Béatrice.

  • sabrina p

    Bonsoir Jacques, voilà que je tombe sur ta publication, fort intéressante quoiqu’un peu courte à mon goût, on aimerait en lire bien plus, avec ces petites touches d’humour !

    Quant à moi, les prénoms m’apparaissent souvent comme une évidence selon mon personnage, et pour les noms de famille, j’essaie de jouer dessus, selon le caractère supposé et le rôle ! Je suis bien loin de Nothomb!

    Cela me pose question maintenant, vu le prénom choisi par mes parents !

    Détour sympa par chez toi ! Belle soirée à toi, Sabrina.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.