Lectures

Retour sur mes lectures : Condor

.

Un livre de poche de 500 pages : à lire cul sec, passez-moi l’expression ! Eh bien, non. Je cale, dés les premières pages. Il faut dire que j’ai enchaîné 2 polars et 2 thrillers d’affilé cet été. (Une vie entre deux océans de M.L. STEDMAN – un régal, j’en parlerai demain – les deux volumes de DOA : Pukhtu primo et secundo, et enfin Condor)

Une overdose ? Je ne pense pas. Ce qui m’a attiré pour l’achat de ce livre, c’est le quatrième de couverture : une histoire qui se passe dans un Chili moribond, se relevant à peine de la dictature de Pinochet. L’histoire en elle-même me parait difficile à digérer. Peut-être parce qu’elle touche à l’enfant : quatre cadavres d’enfants retrouvés la même semaine, une jeune mapuche, aidée d’un avocat bizarre, mène l’enquête. 

Le style peut-être. Des phrases longues dans un thriller ? J’y retournerai. Je suis curieux des premiers romans de l’auteur. J’aurais dû peut-être commencer par là.

 

Lire.

Un passe-temps, une obligation, un plaisir, une passion.

Lire, c’est aussi s’enrichir d’une part de l’autre. Ou de soi-même, quant il s’agit de corriger ses textes.

Lire, à haute voix. Projeter le texte dans l’univers sonore, pour partager aussi. Je lis à mes enfants depuis qu’ils sont nés. Et je leur lis des histoires, parfois quand ils prennent leur repas. A la demande du plus jeune, à l’oreille de l’aîné.

Dans cette page, je sélectionnerai les lectures qui m’ont passionnées et celles que je n’ai pas terminées.

Pour le plaisir des lisants.

Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.