Lectures

Retour sur mes lectures : Journal des faux-monnayeurs par André Gide

C’est en flânant dimanche dernier au milieu des gondoles remplies de livres sous les toits du Zénith à Dijon – transformé pour l’occasion en grande braderie solidaire au profit du Secours Populaire – que je suis tombé, par hasard, sur ce petit journal du grand auteur. Sur le quatrième de couverture, on peut lire « Rares sont les écrivains qui, parallèlement au roman qu’ils écrivent, tiennent un journal de leur travail et le publient de leur vivant ». Blague à part, je ne connais pas beaucoup d’auteur, sinon aucun, qui ait publié de son fait quoi que ce soit après sa propre mort ; j’aurais écrit : « tiennent un journal de leur travail qui soit publié de leur vivant ».

Ce n’est pas cette imprécision qui m’a décidé d’acheter ce livre, mais la promesse de son contenu. Et je n’ai pas été déçu. Loin de là. Pour preuves les turpitudes de l’écrivain pour échafauder son « premier roman », comme le nomme André Gide, alors qu’il a déjà derrière lui un long passé d’écriture. Ses doutes sur la caractérisation de ses personnages. Exemple, page 69 : « Bernard : son caractère encore incertain… Olivier : son caractère peu à peu se déforme…L’émoussement progressif de sa personnalité – son frère Vincent de même. (Accentuer la défaite de sa vertu, au moment où il a commencé de gagner au jeu). Je n’ai pas su indiquer cela assez clairement. »

Le doute traverse l’auteur. Puis une assertion binaire, comme un conseil donné à coup de hache. Page 85 : « Le mauvais romancier construit ses personnages ; il les dirige et les fait parler. Le vrai romancier les écoute et les regarde agir ; il les entend parler dès avant que de les connaître, et c’est d’après ce qu’il comprend peu à peu qui ils sont. »

A prendre ou à laisser. Pour le roman-feuilleton qui germe en ce moment dans ma formation d’écrivain public, c’est l’écoute qui a mon assentiment. A traduire dans les faits, maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.